L’économie autrement : le rôle de l’entreprise dans la Cité

28 mars 2017

Vous êtes ici

La fédération des entreprises d’insertion et La Chambre régionale des entreprises de l’ESS de Provence-Alpes-Côte d’Azur organisaient mardi 21 mars une table ronde sur « l’économie autrement, le rôle de l’entreprise dans la Cité », animée par le journaliste Frédéric Delmonte, directeur de la rédaction de TPBM, partenaire de l’évènement.

Nordine El Miri, président de la fédération des entreprises d’insertion Paca, Denis Philippe, président de la Cress Paca, et Jean-Luc Monteil, président du Medef Paca, ont débattu avec conviction sur la création de passerelles entre les différents acteurs économiques de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Dépasser les stéréotypes, prendre en compte les attentes de la génération Y, mettre en lumière l’économie plurielle, tels ont étaient les propos introductifs sur lesquels ont rebondi les intervenants.

«Les entreprises d’insertion sont, par nature, inscrites dans la Cité. Notre sens est de s’adresser aux personnes dites éloignées de l’emploi et cela n’empêche pas d’être pleinement ancrés dans l’économie classique.», indique Nordine El Miri, président de la FEI Paca.

La compétitivité et les ressources des entreprises, de toutes tailles ou de tous secteurs, ont animé les débats.

 « Quand on parle d’insertion on oublie le développement économique. Les entreprises de la FEI sont compétitives et produisent de la richesse tout en donnant du sens à leurs missions. Elles remettent en situation de réussite les personnes éloignées de l’emploi. Et pour y arriver il faut croiser les réseaux », analyse Nordine El Miri.

Denis Philippe a présenté le fonds d’investissement qui est en cours de création avec les banques coopératives ainsi que le nécessaire accompagnement des entreprises à la recherche de petits financements.

 « La ressource concerne toutes les entreprises. Nous fédérons à 90 % des entreprises familiales ayant moins de 10 salariés. Les valeurs de l’ESS font sens aux projets portés par le Medef Paca. Il est nécessaire de décloisonner pour travailler en complémentarité, notre économie est plurielle. Ce travail collaboratif, nous l’avons initié depuis plusieurs années », fait remarquer Jean-Luc Monteil.

Deux entreprises, STD pro et Eureka intérim, ont démontré par l’exemple leur rôle sociétal avec un même constat : la compétence est reconnue par l’ensemble des acteurs économiques sans distinction, elle fédère pour travailler ensemble.

Un modèle économique fort se construit en partenariat. Il faut savoir se saisir de toutes les opportunités pour accompagner les entreprises. La collaboration entre les acteurs économiques se nourrit de leur spécificité et crée du lien. La fédération des entreprises d’insertion Paca l’a compris, qui travaille depuis 4 ans au décloisonnement pour faire ensemble