TI(H)-Booster 13 : incubateur de fantas-tih-ques !

23 juillet 2021

Vous êtes ici

Au moment où la ministre déléguée à l’Insertion, Brigitte Klinkert, a confirmé son soutien à la prolongation de l’expérimentation EiTi (Entreprise d’insertion par le Travail Indépendant), Zoom sur TI(H)-Booster 13, première EiTI conventionnée dans les Bouches-du-Rhône et accompagnée par la fédération Paca.

Un fantas-tih-que, c’est qui ?

C’est un entrepreneur T.I.H. (Travailleur Indépendant Handicapé) bourré de compétences qui se bat tous les jours avec une difficulté supplémentaire. Son profil ? Diversifié à l’image du handicap. Il, elle est naturopathe, sophrologue, menuisier, consultant, graphiste, illustrateur, informaticien… Plus largement représenté.e. dans le secteur du bien-être, du développement de services à la personne, du conseil en entreprise, ou encore du service client. Porteur de handicap moteur, sensoriel, psychique ou encore d’une maladie de santé invalidante, il, elle, en a fait une force de transformation. « La volonté d’entreprendre provient d’une envie de transmission, de sensibiliser au handicap dans un parcours semé d’embûches mais qui mène aussi vers les chemins de la guérison », nous explique Anna Montagutelli, la jeune responsable de TI(H)-Booster 13.

Handicapé sûrement, entrepreneur avant tout

Au nombre de 75 000 femmes et hommes en France à être déjà en activité en qualité de travailleur indépendant handicapé, le statut emprunté pour créer leur activité est en majorité la micro-entreprise et encore la SARL, SAS ou SASU. Si l’on constate chaque année, une importante propension de nouveaux candidats à se lancer à l’assaut de l’autonomie professionnelle et un taux de survie d’activités à 3 ans pérenne, on ne peut hélas occulter une autre réalité : celle d’une rentabilité encore trop faible, avec pour nombre d’entrepreneurs, moins de 1 000 € de chiffre d’affaires mensuel.

C’est là où entre en scène TI(H)-Booster 13. Récemment implantée à Marseille, cette antenne du groupe LINKLUSION accompagne les travailleurs indépendants (à 2/3 des Travailleurs Indépendants Handicapés, ou encore des porteurs d’une maladie chronique invalidante), ayant créé leur structure juridique ou ayant le souhait de la créer. Elle initie leur développement vers l’autonomie financière, les accompagne vers une activité professionnelle pérenne et compatible avec leur situation, avec comme finalité optimiser leur rentabilité.

Anna Montagutelli, la responsable résume la raison d’être de TI(H)-Booster 13  : « Concilier vie professionnelle avec une situation de handicap ou un problème de santé est déjà un challenge en soit, s’assurer à ce que la situation professionnelle ne déséquilibre pas la situation personnelle, est notre priorité ».

Un accompagnement personnalisé, clef de la réussite

TI(H)-Booster 13 développe un parcours de formation entièrement gratuit « c’est la première formation croisant les problématiques d’entrepreneuriat et de handicap », rappelle Anna. L’accompagnement quasi sur mesure peut se déployer sur une période allant jusque 24 mois. De quoi rassurer les porteurs de projet déjà nombreux, au nombre de 20 sur les Bouches-du-Rhône. Une montée en puissance rapide, au regard d’une implantation récente, preuve en est d’un besoin à combler. Anna souligne la diversité des métiers sur notre territoire, compatible avec le handicap.

Mobilisation de financements, montée en compétence et appui au développement commercial B to B

« Notre accompagnement s’articulent autour de 3 grands axes. Nous intervenons sur de l’aide très concrète, ponctuelle comme la rédaction d’un dossier de financement par exemple. Nous jouons aussi le rôle de facilitateur dans l’accès aux droits et aux aides souvent largement méconnues et donc peu mobilisées. Nous veillons à la montée en compétences en continue en orientant sur des dispositifs de formation, en proposant en autre un accompagnement par le soutien social et administratif, pour trouver des formations, constituer les dossiers de subvention, d’aide à la facturation, etc. Et enfin nous travaillons au cheminement de la posture d’indépendant… Du développement professionnel et commercial, nous pouvons intervenir sur la commercialisation et rédaction de propositions commerciales, ou encore du conseil en communication ».

Des pratiques innovantes et des logiciels adaptés

Une attention particulière est portée à l’accessibilité : « dans le cadre de réunions à distance ou lors des séances collectives de co-développement, nous veillons par exemple à ce que les personnes malentendantes et malvoyantes aient un logiciel adapté pour suivre les échanges (sous- titrage, adaptabilité des affichages, etc.) ».L’implantation de l’antenne TI(H)-Booster 13 date de l’automne 2020. Elle a pris naturellement place depuis juin dernier dans l’écosystème de LA RUCHE, espace collaboratif regroupant les initiatives et les projets porteurs des réponses innovantes aux enjeux sociaux et écologiques, l’accès est à 10 minutes à pied de la Gare Saint-Charles.

Une EiTi (Entreprise d’insertion par le Travail Indépendant), c’est quoi ? 

C’est une solution pour créer sa petite entreprise. C’est aussi la cinquième catégorie de SIAE. Elle permet à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, d’exercer une activité professionnelle de travailleur indépendant en bénéficiant d’un service de mise en relation avec des clients et d’un accompagnement socio-professionnel. En cours d’expérimentation depuis 3 ans et tout fraîchement prolongé, le dispositif est soutenu par l’Etat, et accompagné par la Fédération des entreprises d’insertion.

LINKLUSION est déjà actif à Paris, Lille, Lyon, Marseille et bientôt à Nantes et Montpellier. Un fantas-thi-que développement à venir. Une bonne nouvelle pour une société plus inclusive !

 TI(H)-Booster 13

28 boulevard national, 13001 Marseille

https://linklusion.fr